Biennale de l'Image Tangible

Lors d’un mois d’expositions et d’événements situés dans le 20e arrondissement de Paris, la Biennale de l’Image Tangible présente une sélection d’œuvres qui tendent à s’émanciper d’un usage classique du médium photographique.

Que ce soit à la recherche de nouveaux supports, de techniques hybrides ou d’un nouveau rapport à la réalité, cet événement tend à démontrer que la photographie ne cesse jamais d’inventer. En cela, la Biennale de l’Image Tangible accompagne l’émergence de nouveaux langages et de nouvelles pratiques liés à la photographie : une photographie qui bouscule les hypothèses du réel, une photographie qui change de nature, de forme et de postulat, et qui participe ainsi à un élargissement du champ de sa discipline.

La seconde édition de la Biennale de l’Image Tangible concentre son calendrier sur le mois de novembre 2020. Elle conserve son ancrage dans le 20e arrondissement, suivant l’idée déjà plébiscitée par le public de dessiner un parcours artistique dans l’Est parisien. Sa programmation s’articule autour d’une exposition curatée par les organisateurs de la Biennale, et d’une dizaine d’expositions réunissant les artistes lauréats de l’appel à projet (février – mai 2020), sélectionnés par un jury de professionnels du monde de l’art, de l’image et de la photo.

Appel à projet - 15 février 2020

145Days
3Hours
22Mins
39Secs

EXPOSITION PHARE

NOVEMBRE 2020

L’exposition phare, curatée par les organisateurs de la Biennale, réunit une quinzaine d’artistes français et internationaux.
Photographes ou plasticiens, les artistes exposés mettent en exergue des images détournées, déconstruites, reconstruites, falsifiées, et sont porteurs d’idées photographiques innovantes tant sur les sujets que les méthodes employées.

EXPOSITIONS SATELLITES

NOVEMBRE 2020

Dix expositions satellites prennent place dans des lieux culturels et galeries du 20e arrondissement de Paris durant le mois de novembre 2020. Les artistes exposés auront ont été sélectionnés par un Jury d’experts du monde de la photographie, de l’art contemporain et de l’image, suite à un appel à projet.

PROJET INSITU

NOVEMBRE 2020

Un artiste invité réalise un projet in situ en lien avec l’architecture et/ou la population du 20ème, en accord avec la Mairie de l’arrondissement. Ceci aboutit à une installation ou un collage en lien avec les thèmes exposés lors de la Biennale.

PRIX INSTAGRAM

01-31 OCTOBRE 2020

Un prix du public Instagram est organisé en amont du déroulement de la Biennale de l’Image Tangible, du 1er au 31 octobre 2020. Le post ayant atteint le plus grand nombre de « likes » emporte le prix. Le lauréat est annoncé le jour de l’ouverture de la Biennale. Le concours est doté d’un prix pour le lauréat.

LE CONCEPT DE LA BIENNALE

La Biennale de l’Image Tangible se propose de présenter durant un mois de programmation d’expositions et d’événements, une sélection d’œuvres qui tendent à s’émanciper d’un usage classique du médium photographique. En s’affranchissant de règles précédemment admises, les œuvres sélectionnées participent directement à un élargissement du champ de leur discipline.

Que ce soit à la recherche de nouveaux supports, de techniques hybrides ou bien même d’un nouveau rapport à la réalité, il s’agit de démontrer dans ces expositions que la photographie ne cesse jamais d’inventer. Loin de s’éteindre avec le numérique, c’est au contraire le début d’une nouvelle histoire que cette Biennale entend soutenir et diffuser. Comme la peinture qui était attachée à la réalité jusqu’à l’avènement de la photographie, cette dernière s’en libère peu à peu pour devenir diverse et protéiforme.

A commencer par la recherche de nouveaux usages, procédés et moyens de diffusion, la manifestation s’attache également à présenter des œuvres prospectives et fictionnelles. En cela, elle accompagne activement l’émergence de nouveaux langages et de nouvelles pratiques. En devenant hypothèse, la photographie nous fait passer du temps présent à un avenir pas encore écrit. Une évolution fondamentale pour un art perçu comme celui de la réalité.

Dans une sélection large mais exigeante, le jury travaillera donc à une sélection faisant le lien entre la photographie et l’image. Une photographie qui bouscule les hypothèses du réel, une photographie qui change de nature, de forme et de postulat. Ce faisant, il contribuera à enrichir l’idée que le public se fait de la discipline. En n’échappant pas à la complexité du monde et à ses incessantes transformations, la  photographie n’aura jamais aussi bien reflété son époque.

C’est tout l’enjeu de la Biennale de l’Image Tangible.

Retour sur l'édition 2018

Les partenaires de la biennale